La Rivière Vichada

La rivière Vichada parcourt tout le département « du même nom ». Elle traverse la forêt de Mataven et débouche sur la rivière Orénoque.

C’est une rivière qui n’a jamais été exploitée pour la pêche sportive ce qui laisse l’opportunité de rencontrer des gros spécimens de Peacock Bass pouvant dépasser la barre mythique de 20Lbs.

Le propriétaire du Lodge est arrivé à un accord avec la communauté indigène de la « tribu » Sikuani, ce qui permet d’accéder à des zones de rivière et de lagune où personne n’a jamais pêché auparavant. Sans cet accord, la pêche sportive serait impossible.

Pour éviter d’instaurer une pression de pêche trop importante, le centre n’accepte que 10 personnes maximum par semaine.

Dans les eaux de la rivière Vichada, non seulement vous rencontrerez des gros Peacock Bass mais vous pourrez aussi pêcher le Payara (Poisson-chien), un poisson très sportif à la puissance redoutable. Mais ce n’est pas tout car la variété piscicole de cette rivière n’en finit pas, vous aurez donc peut-être la chance de sortir des Sardinatas Reales, des Cachamas, des Payarines, des Curvinas, des Bagres (Poisson-chat) et une multitude d’autres espèces.

Du fait que notre lodge soit situé directement sur le bord de l’Orénoque, nos horaires de pêche sont de 6h à 18h. Suite à votre journée, une pêche de nuit est possible spécialement pour le Bagre (Poisson-chat).

 

Détails du voyage

Jour 1 : L’organisation vous accueillera à votre arrivée à l’aéroport International de Bogota et vous accompagnera à votre hôtel.

Jour 2 : Vol interne entre Bogota et Puerto Inirida et arrivée en barque au lodge. Un voyage d’approximativement 3 où 4 heures suivant les conditions de la rivière.

Jour 3 à 9 : 7 jours complets de pêche (Horaires de pêche 6h à 18h).

Jour 10 : Retour à Puerto Inirida et vol interne pour Bogota.

Jour 11 : Départ de Bogota vers votre destination retour.

Inclus

Ce voyage comprend:

-7 jours de pêche complet.

-8 nuits dans les cabanes du lodge (pour deux personnes).

-Les repas et les boissons durant tout votre séjour sur le lodge.

-Guide de pêche (natif de la communauté Sikuani) pour deux pêcheurs.

-Hôtel de Bogotá à votre arrivée et départ en chambre twin avec petits déjeuners (si vous souhaitez une chambre simple il faudra payer un supplément de 25 $ par jour).

-Vols internes Bogota-Puerto Inirida (Allée-Retour).

Non Inclus

-Transport aérien international (Voyage entre votre pays d’origine et Bogotá).

-Les repas et boissons à Bogotá et à Puerto Inírida.

-Le service de laverie au Lodge.

-Le matériel de pêche.

-Permis de pêche.

-Pourboire pour les guides.

-Assurance du voyage.

-Excédent de bagage.

Infos pratiques

-Il faut avoir en votre possession un certificat de vaccination contre la fièvre jaune à jour.

-La limite de poids pour les vols internes est de 15 kg plus 5 kg en bagage à main. Ne vous embêter pas à prendre trop de vêtement, nous bénéficions d’un service de laverie sur place.

-Approximativement 4 dollars US par kilo supplémentaire de bagage.

-Pour les européens, il n’est pas nécessaire d’avoir un visa. Votre passeport et vos billets d’avion aller-retour vous suffirons.

 

Matérial de pèche

Pour pêcher le Peacock bass, vous aurez besoin d’une canne spinning ou casting de puissance H (Heavy). Pour la taille des moulinets (spinning), nous conseillons entre 2500 et 4000.

Une bonne tresse vous est recommandée pour ne pas vous faire casser sur les gros spécimens. Pour cette pêche, le mieux en d’avoir une tresse 30 centièmes (Résistance 24 kg), Varivas Super PE 0.30mm par exemple.

Le bas de ligne est aussi très important, nous recommandons le Varivas Shock Leader 70 à 80 Lbs.

En ce qui concerne les leurres, ceux qui fonctionne sont:

-les leurres à palette type spinner baits et tous les leurres équipés de celle-ci.

-les jerkbaits coloris naturel

-les sticksbaits, poppers et leurres à hélices. Ces derniers vous offriront une pêche de surface inoubliable et vous permettront de vous rendre compte de la puissance de ces poissons. Le Payara est aussi un poisson que vous pourrez sortir grâce à ces leurres.

-les bucktails. Certaines fois, les Peacock Bass sont réticent envers les leurres bruiteurs, dans ce cas cela fait généralement la différence.

En ce qui concerne les couleurs de leurres, le naturel reste une valeur sûre. Le blanc, le jaune, l’orange et le fire tiger fonctionne aussi.